Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec
Exposition Cyrille-Duquet


Présentation de l'inventeur



La thématique de l’édifice et de la Vitrine technologique est associée à monsieur Cyrille Duquet, inventeur qui a oeuvré principalement dans le domaine de l’horlogerie-bijouterie. La salle d’accueil de la Vitrine présente une exposition permanente où les visiteurs pourront voir des objets fabriqués par monsieur Duquet, précurseur des premières communications téléphoniques à Québec et à Montréal.
M. Cyrille Duquet
M. Cyrille Duquet


Né à Québec le 31 mars 1841, il a tout d'abord voulu devenir artiste peintre après des études chez les frères des Écoles chrétiennes. Il se dirigera plutôt chez le bijoutier Joseph-Prudent Gendron de la rue St-Jean comme apprenti bijoutier pendant sept ans. En 1862, Cyrille achète la bijouterie de son maître et se lance tête première dans le domaine de l'horlogerie. Les passants sont émerveillés, transportés dans un monde futuriste, voire «magique» en s'arrêtant devant la vitrine de la bijouterie Cyr. Duquet. Ils constatent que le «magicien du temps» est non seulement un peintre, un musicien, un échevin de la ville de Québec et le père de 16 enfants, mais qu'il est aussi un homme avide de nouvelles technologies qu'il s'empresse d'exposer dans la vitrine de son établissement. Dès 1879, il installe une ligne téléphonique reliant Québec à Sillery. Sa bijouterie devient alors un lieu de rencontre permettant aux parents de téléphoner à leurs enfants pensionnaires dans des collèges du chemin St-Louis.

Horloge C. Duquet Ltée, 1915
Horloge C. Duquet Ltée, 1915

Bois, métal et verre
Fabriquée par Arthur Peguenat, Ontario


Horloge à balancier de modèle Regulator no 1 munie d'un mouvement de 8 jours à poids. Conçue pour usage dans des endroits publics, elle ne possède pas de carillon. Cette horloge provient de l'ancien Palais de justice de Québec, au 12, rue St-Louis, construit en 1887.


Collaboration de la Société immobilière du Québec




Horloge de garde, début XXe
Horloge de garde, début XXe

Métal, verre et cuir
Fabriquée par Watchman's Clock Service Ltd, Montréal



Horloge de garde nocturne ou Watchman Time Recorder inventée par Cyrille Duquet en 1870. Il vendit son brevet d'invention no 1563 la même année, à la New Haven Cie. Le modèle exposé est de marque Detex Newman fabriqué à Montréal, utilisant une clef pour l'enregistrement de l'heure, et non une ficelle comme en 1870.


Collaboration de GE Canada - Québec




L'horloge magique, 1868

L'horloge "magique", 1868

Verre et métal
Fabriquée par Cyrille Duquet, Québec (pièce unique et d'origine)


Cette horloge de verre aux chiffres de feuilles d'or fonctionne en apparence sans mouvement d'horlogerie, lequel est dissimulé dans les aiguilles. Achetée d'un antiquaire de Québec par un collectionneur américain dans les années 1950, c'est après des années de recherche qu'elle fut retrouvée le 3 mai 1983 à Wellsburg West Virginia par Mme Denise Lamonde, petite-fille de Cyrille Duquet.


Collaboration du Conseil du trésor




Cohéreur de Branly, 1890-1900
Cohéreur de Branly, 1890-1900

Bois, métal et verre
Fabriqué par United States Electrical Supply, New York


Récepteur d'ondes électromagnétiques inventé en France par Édouard Branly en 1890. Utilisé par Marconi en 1895, lors de l'invention de la TSF (Télégraphie Sans Fil). Vingt ans plus tôt, Cyrille Duquet n'en était déjà plus au clic clic du télégraphe, mais à la communication de vive voix par fil conducteur.


Collection Musée de la Civilisation




Récepteur-enregistreur, fin XIXe

Récepteur-enregistreur, fin XIXe

Bois, métal, laiton et papier
Fabriqué par Ducretet, E., Paris


Récepteur de code Morse ou « stylet-graveur », inventé par David Hughes en 1855, modifié par T.-A. Edison alors télégraphiste en 1864. L'idée d'imprimer des sons sur ruban de papier l'inspira pour la conception de son phonographe en 1878. Cyrille Duquet acheta un phonographe la même année.

Collection Musée de la Civilisation




Relais télégraphique, fin XIXe

Relais télégraphique, fin XIXe

Bois, métal et laiton
Fabriqué par Great North Western Telegraph


Dans les années 1870, la Montreal Telegraph Cie dispose de 40 000 km de lignes télégraphiques et réachemine annuellement 2 millions de télégrammes à partir de ses 1400 bureaux, utilisant de tels relais pour rediriger et amplifier les signaux Interurbains Duquet via la ligne télégraphique Québec-Montréal.


Collection Musée de la Civilisation




Phonographe, 1878

Phonographe, 1878

Bois, plastique et métal
Attribué à C. Duquet


Dès son invention par Tomas Alva Edison en 1878, Cyrille Duquet se procura le premier phonographe à Québec qu'il exposa dans la vitrine de sa bijouterie. Le Journal du Séminaire de Québec indique le paiement d'une facture au montant de 34 $ à Cyrille Duquet pour le prêt de son phonographe le 27 janvier 1879.


Collection Musée de la Civilisation



Accessibilité

@ Gouvernement du Québec, 2017
Dernière modification : 2016-08-11